Turquie

Notre vision de la Turquie

Après avoir pédalé près de 1200 km en Turquie, atteint 2100 mètres puis la mer, nous avons vécu une partie de ce grand pays. Nous nous sommes fait une certaine idée du premier pays de notre route de la Soie et nous souhaitions vous la partager.

Voici nos coups de cœur :
1) Des paysages splendides différents chaque jour
2) L’hospitalité et la convivialité turques, et bien sûr le partage du Çay (thé)
3) De l’eau potable, du pain et du fromage dans tous les villages
4) Des routes asphaltées en très bon état et des conducteurs très respectueux des vélos (et beaucoup d’encouragements aussi)
5) Une histoire très riche et beaucoup de sites historiques diversifiés

Les points moins reluisants:
1) Les femmes peu présentes en société ( et parfois cachées sous leurs voiles)
2) Beaucoup de bâtiments délabrés er des constructions abandonnées
3) Une démocratie pas forcément évidente et le retour en force des extrémismes religieux
4) Les déchets jetés en pleine nature défigurant les paysages et polluant les rivières.
5) L’utilisation abusive de l’irrigation et des pesticides asséchant les cours d’eau et polluant les nappes phréatiques (sans oublier les odeurs nauséabondes émanant des champs).

PS: Ces avis sont strictement subjectifs et ne représentent que notre opinion sur notre itinéraire turc.

DSCN0295

Publicités
Catégories : Turquie | Étiquettes : | Poster un commentaire

4) Erzurum et Nord

Après avoir longé d’imposants massifs enneigés, nous quittons la partie kurde et retrouvons la clameur des appels à la prière et les femmes voilées et discrètes. Erzurum (camp romain) fut nommé ainsi par les perses même si en fait, ce camp était byzantin. Néanmoins, le nom resta après la chute de l’empire Seldjuk. Erzurum (2000 mètres d’altitude) est encerclée par des montagnes fleuretant avec les 3000 mètres (durant notre passage, l’enneigement des sommets donnait un caractère unique à la ville). C’était un endroit idéal pour établir une ville de garnison. Erzurum Nous poursuivons notre chemin sur de magnifiques routes de montagnes enclavées entre les massifs rocheux. La neige n’est jamais loin. Un petit détour nous amène au monastère de Oskvank, construit à la fin du Xe siècle. Ce monastère est connu pour avoir diffusé de nombreux manuscrits. Converti en mosquée au XIXe siècle, seule la façade extérieure résiste au temps, pour l’instant.

Les paysages sont époustouflants le long de la route. Cependant, pour les locaux, l’attraction est autres et les invitations au thé ne cessent. Le samovar permet de faire un vrai Çay.

Partage traditionnel du the avec le samovar a gauche

Partage traditionnel du the avec le samovar a gauche

Après avoir navigué entre 1000 et 2000 mètres, nous plongeons dans la vallée de Tortum qui nous rappelle que la verdure existe.

DSCN0622

La descente se poursuivra dans un contexte particulier puisque la vallée verte devient une vallée rocheuse. La rivière gonflée par les différents barrages est encaissée entre de hautes parois rocheuses grisâtre. Un sentiment oppressant nous envahit alors. Et ce malaise s’accroîtra lorsque les routes se transformeront en un chantier titanesque d’une trentaine de kilomètres dédié à la construction d’un nouveau barrage et d’une route en hauteur prévue pour l’inondation de la vallée. Les routes sont poussiéreuses, la machinerie y est nombreuses et le climat orageux! Heureusement, il y a quelques coquelicots pour colorer la grisaille.

descente vallee Tortum

Les formations rocheuses sont impressionnantes

 

Construction du barrage, de nuit bien sur!!

Construction du barrage, de nuit bien sur!!

Notre périple turc est sensé se terminer par l’ascension d’un col offrant une magnifique vue panoramique, les montagnes vertes d’un côté et la mer de l’autre. Toutefois, la météo ne nous laissera à peine voir à quelques mètres. Nous longeons alors le bord de mer turc sur une dizaine de kilomètres avant de franchir la frontière géorgienne.

Catégories : Erzurum et le Nord, Pays, Turquie | Étiquettes : | 3 Commentaires

Turquie

La république de Turquie est l’héritière du grand empire ottoman.

La Turquie a éte habitée tout au long de l’histoire de l’humanité, On retrouve des traces d l’empire hittie en 18 000 avant JC.

Après avoir été envahie par Alexandre le Grand, Rome décidera aussi de conquérir cette région. La Turquie fut un important lieu de développement pour les trois religions monothéistes.

Les Turcs sont en fait un peuple nomade d’Asie centrale, organisé en tribus qui ont émigré vers l’Ouest. Une des ces tribus, les Seldjoukides ou seldjouks fondent un empire qui s’étendra jusqu’en Turquie au Xe siècle. Après les attaques de Genghis Khan et de différents sultans, ce territoire deviendra l’empire ottoman au XIVe siècle jusqu’à la fin de la première guerre mondiale.

La Turquie est un pays aux paysages très variés, avec de nombreux rivages et 80% du pays se trouvant sur une plaque tectonique offrant de nombreux reliefs montagneux. La Turquie est un pays très riche au niveau historique et géographique qui nous offre une bonne préparation pour les montagnes d’Asie centrale.

fruits séchésDSCN0401DSCN0295

 

Catégories : Pays, Turquie | Étiquettes : | Poster un commentaire

2) Cappadoce

Le « pays des chevaux magnifiques » est certes touristique, mais nous avons pu tout de même en profiter pleinement et parfois de manière originale.

La Cappadoce est une région volcanique offrant des paysages uniques.

 

Durant la période romaine, les chrétiens persecutés débutèrent  à creuser des villes souterraines et s’établir  dans des maisons troglodytes. De même, des moines y construisirent des monastères durant la période byzantine.

Selime

 

 

Selime Cathédrale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selime  compte de nombreuses maisons troglodytes, mais surtout une cathédrale du VIIIe siècle et le plus large monastère de Cappadoce. St Gabriel et St Paul y auraient  notamment séjourné.

Maison troglodyte

La vallée d’Ilhara est le résultat d’une désintégration  de la rivière qui créa un canyon magnifique (entre 100 et 200 metres) dans lequel on retrouve encore des maisons et églises troglodytes.

velo  vallée Ilhara

La vıdéo cı-dessous vous en donnera un petit aperçu, tout en vous faisant profiter de la clameur des appels à la priere.

https://www.dropbox.com/s/oty3vd4j5gl3585/DSCN0278.MOV?n=9550167

 

Dans un style similaire mais encore plus sombre, les villes souterraınes furent construites comme moyens de défense contre les envahisseurs.

Nous avons visité celle de Derinkuyu, construite à l’époque romaine et profonde de 7 étages. D’énormes pıerres permettaıent de bloquer le passage des envahisseurs (tel un film d’Indiana Jones).

DSCN0308

Grâce à nos Jeeps, nous avons pu vagabonder à notre gré dans les différentes vallées de Cappadoce. Nous avons même pu profıter d’un emplacement de campıng aux premières loges.

Ces vallées regorgent de maisons troglodytes et d’intéressantes formations géologiques.

DSCN0370

 

 

Ces asperges ( appelées aussı vallée de l’amour) se sont formées grace à la différence de roche. La roche ınférıeure étant plus friable a été plus érodée  par le vent et la pluie.

Love valley

Dame Nature s’est même amusée à reformer la faune.

Dromadaire Imagination Valley

Enfin, le château d’Ucislar est un magnıfıque chateau troglodyte perché en hauteur et visible  au loin.

Ucislar

Un petit rappel avec les caravansérails édifiés tous les 25 kılometres (une journée de marche pour les caravanes) afın d’etre protégés des voleurs. Ici, la cour intérieure.

caravanseraıl 2

Catégories : Cappadoce, Pays, Turquie | Étiquettes : , | 8 Commentaires

3) Kurdistan

Le Kurdistan est en fait une régıon géographıque composée majoritairement de kurdes, et s’étendant sur le Sud-Est de la Turquie, des parties de la Syrie, de l’Irak et de l’Iran.

Les Kurdes s’étaient faıt promettre un pays après l’éclatement de l’empire ottoman, mais celui-ci ne verra jamais le jour. De nombreux soulèvements eurent lıeu dans les années 80, que l’armée turque réprima par le sang. Près de 37 000 morts et 3000 vıllages turques auraient été détruits par l’armée. La présence de l’armée est encore très importante (3 responsables du parti kurde ont été tuées à Paris en Janvier 2013).

Nous avons recu un accueıl chaleureux dans cette région où les mosquées et la clameur des appels à la prière semblent avoır disparu, De même, nous voyons beaucoup plus de femmes en public, et peu d’entre elles sont voilées (Les Kurdes sont chiites alors que les turcs sont majoritairement sunnites).

Les paysages splendides débuterent par la vallée des abricots de Malatya et la traversée du lac de Pertek,

Moutons Pertek

 

Abrıcot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A cette saison, on trouve seulement les abricots séchés. (les  abricots bruns sont les meilleurs, ceux de couleur orangée ont subı un processus non-naturel).

 

En route, nous avons eu aussi  le plaisir de partager la création dominicale des pains Gozelme en famılle. (et surtout de profiter de l’énérgie de la grand-mere). Nous repartirons avec 3 Gozelme que nous serons heureux de déguster durant une ascension inattendue.

Gozelme en famılle

Malgré les suggestions des locaux d’éviter de prendre la dite route, nous avons traversé notre premıer col dans des conditions particulieres. Nous avons gravi de 800 à 1950 metres sur une chaussée peu carrossable (éboulements et effondrements de terrain, mais avec un paysage somptueux)

descente ovacık remı

IMG_0536[1]

La descente de la vallée du Munzur sera encore une succession de panoramas enchanteurs et de bons emplacements de camping.

DSCN0534[1]DSCN0516

Pour finir, encore un témoignage de l’hospitalité turque. Alors que nous nous arrêtions pour enlever nos vêtements de pluıi après avoir réssuyer une averse dans une ascencion à 2050 metres, Hasan est sorti de chez luı pour nous offrir un thé à 3h30 quı se transforme en goûter copieux. Nous en repartirons seulement le lendemain matin apres avoir soupé, dormi et déjeuné.

DSCN0544[1]

PS : Nous avons parcouru seulement la partie Nord-Ouest de cette régıon et nos commentaires sont uniquement des observations personnelles.

 

 

 

Catégories : Kurdistan, Pays, Turquie | Poster un commentaire

1) Istanbul

La capitale des empires romain (Costantinople) byzantin ( Byzance) et ottoman (Istanbul) est le point de départ de notre aventure.

Ce carrefour multiculturel situé sur le détroit du Bosphore, à cheval entre l’Europe et l’Asie est un symbole de la route de la Soie, où les caravanes après avoir traversé tous les périples.

Nous avons donc eu la chance de nous promener dans la capitale stamboulite.
Tout d’abord, le grand bazar où nombre de marchandises sont échangées depuis des siècles.

Bazar Istanbul

Tout d’abord édifiée comme église au Ve siècle, Ayasofia est devenue une mosquée. Disposant à l’époque du plus grand dôme, c’est aujourd’hui l’un des plus impressionnants au monde.

Atasofya

Voisine construite pour concurrencer Ayasofia et pour souligner la grandeur du Sultan Ahmed (qui avait acquis la paix avec les perses), la mosquée bleue est tout aussi majestueuse.

 

 

DSCN0123

 

Enfin, un clin d’œil à nos amis pêcheurs, activité très présente à Istanbul.

DSCN0163

 

Catégories : Istanbul, Pays, Turquie | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.